DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La colère monte au rythme de l'eau à Bangkok

Vous lisez:

La colère monte au rythme de l'eau à Bangkok

Taille du texte Aa Aa

Ils sont plusieurs centaines de Thaïlandais à manifester. Leurs logements dans le Nord-Est de  la capitale sont inondés depuis des jours, et ils réclament une évacuation plus rapide de l’eau. Ces habitants accusent les autorités de les sacrifier pour protéger le centre de la capitale toujours au sec. Notamment le centre financier et d’affaires.
 
Les mécontents se rassemblent près des écluses, ils exigent qu’on les ouvre plus largement pour que l’eau baisse.
   
La décrue est très lente et l’eau devrait encore  noyer la Thaïlande, inondée au 4/5ème, pendant des semaines. Selon l’Organisation mondiale de la santé, les épidémies menacent désormais. Plus de 380 personnes sont mortes dans ces inondations historiques.
 
Les inondations menacent l‘économie
 
 
Les inondations qui touchent la Thaïlande depuis la mi-juillet représentent un gros coup pour l‘économie du pays. Le PIB va s’en trouver sérieusement affecté selon les autorités. Les prévisions de croissance à 4,1% pour 2011 ont dû être revues à la baisse, en 2012 elle ne dépasserait pas de 2%
 
La Thaïlande est le plus grand marché automobile de l’Asie du sud-est et elle est une base de production et d’exportation de véhicules. Or la production de pièces détachés à destination du Japon et des Etats Unis a été interrompue par la montée des eaux.
 
Près de 10 000 usines ont dû fermer et plus d’un demi million d’emplois ont été affectés par les inondations. La facture est salée selon ce consultant de Bangkok Bank : “On prédit une perte de 11,4 à 14,7 milliards de dollars due aux dommages causés à cinq parcs industriels importants, qui se sont retrouvés sous les flots au nord de Bangkok.”
 
Les exportations représentent plus de 60% du PIB thaïlandais, elles pourraient chuter de 13% au 4eme trimestre. Les conséquences se sentiront encore l’année prochaine, selon cet analyste : “Les exportations thaïlandaises seront durement touchées en 2012. Deux produits à l’export vont être sérieusement affectés, l’automobile d’abord, et ensuite, les composants électroniques.”
 
La Thaïlande est aussi le premier exportateur mondial de riz, mais quelque 1,55 millions d’ hectares de terres cultivées ont été inondés.
 
Le gouvernement annonce déjà une chute de 30% sur les exportations de riz thaïlandaises l’année prochaine.
 
L’eau a aussi noyée un autre pilier de l‘économie : le tourisme qui représente 6% de son PIB. Les inondations auront entraîné entre 500 000 et
1 million de visiteurs de moins cette année.