DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Eglise anglicane, entre Dieu et la City

Vous lisez:

L'Eglise anglicane, entre Dieu et la City

Taille du texte Aa Aa

“Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon”. Les “indignés” de Occupy London Stock Exchange, installés devant la Cathédrale Saint Paul, en plein coeur de la City de Londres, ont mis les autorités de l’Eglise anglicane face à un dilemme moral.

Les tentes, dressées depuis deux semaines sur une place appartenant à la London City Corporation et à la Cathédrale Saint Paul, ont 48 heures pour lever le camp faute de quoi leurs occupants subiront une action en justice.

Ce matin, une messe a eu lieu dans la cathédrale, elle a rouvert ses portes vendredi après 7 jours de fermeture, c‘était une première depuis la 2eme guerre mondiale. Chaque jour de fermeture a représenté un manque à gagner de 16 000 livres, car l’entrée pour les touristes est payante.

A la sortie, les fidèles ne cachaient par leur sympathie pour les occupants des tentes, un peu moins pour les augmentations des revenus des patrons de la City:

“Je voudrais qu’on trouve des moyens de réduire cet écart entre riches et pauvres” dit cette militante. “Je trouve indécent que les rémunérations des hauts dirigeants aient augmenté de 50% quand le pays est dans l‘état où il est. Je ne m’oppose pas à ce qu’ils gagnent beaucoup d’argent mais je pense que dans le climat économique actuel, c’est ridicule de gagner autant d’argent” ajoute cette autre contestataire.

L’Eglise anglicane est divisée sur l’attitude à tenir vis à vis des manifestants. Le doyen Graeme Knowles a dû démissionner hier, et c’est le troisième et le plus haut placé dans la hiérarchie de la cathédrale à le faire, après avoir été vivement critiqué pour vouloir saisir la justice afin de déloger le camp.

Aujourd’hui, ce porte-parole est plus nuancé dans ces propos : “Si nous avons demandé que le campement s’en aille, nous n’empêchons pas son combat de s’exprimer. Nous voulons travailler avec les gens ici pour trouver comment leur mouvement de contestation, comment leur message, peut s’exprimer ici à St. Paul. Que cela prenne des semaines ou des mois pour trouver une solution pacifique, nous sommes prêts à discuter.”

Les contestataires ont pointé les contradictions de l’Eglise anglicane, prise entre Dieu et la City. la Cathédrale St Paul a reçu ces dix dernières années, 40 millions de livres en dons, dont ceux des banques Goldman Sachs, UBS et HSBC.