DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'archevêque de Canterbury soutient la taxe Tobin, chère aux Indignés

Vous lisez:

L'archevêque de Canterbury soutient la taxe Tobin, chère aux Indignés

Taille du texte Aa Aa

Au pied de la cathédrale St Paul de Londres, les Indignés qui campent depuis trois semaines ont reçu un soutien de poids. Celui du plus haut représentant de l’Eglise anglicane. L’archevêque de Canterbury a vanté la taxe Tobin, une taxe sur les transactions financières.

L’archevêque explique dans le Financial Times que les manifestations “traduisent l’exaspération profonde et généralisée à l‘égard du monde de la finance.”

La taxe Tobin est une option que défendent les Indignés qui réclament d’autres valeurs que le capitalisme.

“Notre mouvement est un événement tout à fait inhabituel et unique, survenant dans plus de 900 endroits à travers le monde, c’est une chose sans précédent et je pense que ça va faire un peu réfléchir la City de Londres”, dit une femme.

“C’est une occupation, la City de Londres ne veut pas de nous ici, juste à côté de la Bourse, donc ils vont essayer par tous les moyens de nous faire partir”, rajoute un homme masqué.

“Nous sommes ici parce que nous crevons de l’avidité des entreprises, des banquiers, même de notre propre gouvernement, nous sommes ici pour que ça change”, conclue une jeune femme.

Le campement de 200 tentes divise l’Eglise, entre ceux qui veulent voir partir les manifestants et ceux qui leur offrent l’asile. Un dilemme qui a provoqué la démission de trois responsables religieux ces derniers jours.