DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'heure du retour a sonné pour les soldats américains en Irak

Vous lisez:

L'heure du retour a sonné pour les soldats américains en Irak

Taille du texte Aa Aa

Le retrait définitif des troupes américaines d’Irak a commencé sur la base aérienne Al-Assad à Bagdad. En tout, quelque 40 000 militaires doivent rentrer aux États-Unis avant le mois de janvier. Parmi eux, le soldat Nick Laiola qui a passé de longs mois sur le terrain en Irak : «Je suis très content de cette expérience. J’ai été amené à travailler avec des personnes très intéressantes. J’ai passé de bons moments avec mon équipe. Beaucoup de gars que j’ai rencontrés ici sont maintenant des amis proches».

Pour l’armée américaine, c’est le début d’une opération sans précédent avec le transfert de dizaines de bases aux Irakiens et le rapatriement de milliers de véhicules et autre matériel militaire.

Pres de neuf ans après le début de l’intervention américaine en Irak, les soldats rentrent avec le sentiment du devoir accompli, malgré les doutes qui pèsent encore sur la sécurité du pays. «Ma plus grande satisfaction, c’est de voir que les choses ont beaucoup changé depuis mon arrivée. C’est bon de savoir que je fais partie de l’histoire, c’est bon de savoir que l’Irak que je m’apprête à quitter est aujourd’hui un pays plus stable », explique la soldate Jasamin Serret.

Le 21 octobre dernier, Barack Obama respectait sa promesse de campagne mais aussi l’engagement pris par son prédécesseur, George Bush, en 2008 auprès des Irakiens : «Aujourd’hui, je peux vous annoncer comme promis que le reste des troupes en Irak vont rentrer à la maison d’ici la fin de l’année. Après près de neuf ans, la guerre américaine en Irak va se terminer.”

L’heure du retour a enfin sonné pour les soldats américains. Mais la guerre a laissé des traces : 4400 soldats y ont perdu la vie et 32 000 sont revenus au pays avec des blessures de guerre.