DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives en Espagne : début d'une campagne sous le signe de la crise

Vous lisez:

Législatives en Espagne : début d'une campagne sous le signe de la crise

Taille du texte Aa Aa

Coup d’envoi ce jeudi à minuit de la campagne pour les législatives du 20 novembre en Espagne.

Mariano Rajoy, 56 ans, va porter les couleurs de la droite, dont les sondages annoncent le retour au pouvoir, faute de mieux.

Terrassés par la crise économique, les socialistes, qui achèvent leur second mandat, ont choisi Alfredo Perez Rubalcaba, 60 ans, pour partir la tête haute.

Car c’est un vote sanction qui s’annonce. Le sentiment que les citoyens ordinaires paient le prix de la crise à la place des riches, a alimenté un vaste mouvement de contestation sociale et de désaveu envers les grands partis.

Certes, une vingtaine de partis nationaux ou régionaux aiguisent aussi leurs armes. Mais le système électoral ne donne aucune chance aux petites formations.

La priorité de tous les candidats sera la même : s’attaquer au chômage qui atteint le taux record de 21,5%. Sur fond de croissance atone, un Espagnol sur cinq est aujourd’hui sans emploi.