DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire : Téhéran accuse Washington de terrorisme

Vous lisez:

Nucléaire : Téhéran accuse Washington de terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Le dossier nucléaire vient de nouveau enflammer les relations entre l’Iran et l’Occident.

La presse iranienne rapportait ce jeudi les accusations de terrorisme proférées à l’encontre des Etats-Unis par le guide suprême Ali Khamenei. Alors que plane la menace de frappes occidentales contre les sites atomiques iraniens, l’Amérique est désignée comme l’ennemi.

“Naturellement, les Etats-Unis ne respectent personne dans le monde, même pas chez eux, commente Mohammad Reza Toosi, un habitant de Téhéran. Quand Ali Khamenei dit qu’il a 100 documents prouvant qu’ils sont derrière des attentats contre les musulmans, je pense qu’il tente de ménager les Américains. Il doit y en avoir bien plus, et les Etats-Unis ne peuvent pas le nier.”

Un climat délétère entretenu ce jeudi par un exercice civil de défense antiaérienne en Israël. La veille, Tsahal avait procédé à des tests de missiles longue portée. La presse Israëlienne spécule sur l’intention du gouvernement Netanyahu d’attaquer l’Iran. Pour le professeur Gerald Steinberg, qui enseigne les sciences politiques à l’université Bar Ilan, c’est aller trop loin.

“L’Agence internationale de l‘énergie atomique va publier un rapport qui va mettre en lumière les progrès que l’Iran est parvenu à réaliser en dépit des obstacles et autres sanctions qui l’ont ralenti. Mais je ne pense pas que cela justifie le brouhaha médiatique auquel nous assistons,” affirme-t-il.

De son côté, le gouvernement britannique a confirmé être prêt à apporter son aide militaire aux Américains pour mettre un terme à la course iranienne au nucléaire. Tout dépendra des conclusions du rapport de l’AIEA. Il sera publié la semaine prochaine.