DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : coup d'envoi des législatives

Vous lisez:

Espagne : coup d'envoi des législatives

Taille du texte Aa Aa

La campagne électorale en vue des législatives du 20 novembre a démarré en Espagne, avec un seul mot d’ordre commun aux deux principaux candidats : la crise. Deux semaines que le chef de file des socialistes va devoir mettre à profit pour faire mentir les sondages qui prédisent une victoire écrasante de la droite.

“L’Espagne a un grave problème de chômage, qui touche les jeunes et les moins jeunes. Et nous ne pouvons pas attendre un sursaut de l‘économie pour créer de nouveaux emplois. C’est une mission qui incombe à l’Etat, a déclaré Alfredo Pérez Rubalcaba.”

Crédité de 45% à 47% d’intentions de vote, Marianao Rajoy, le chef du PP, doit sa popularité à la mauvaise gestion de la crise de l’actuel gouvernement, plus qu‘à son propre charisme. Son crédo : remettre l’Espagne au travail pour endiguer le chômage et réduire le déficit.

“Nous devons choisir entre continuer sur la même voie et opter pour le pire, ou changer de direction pour trouver la lumière au bout du tunnel où nous nous trouvons actuellement.”

Mais avec un taux de chômage qui flirte avec les 22 % et une croissance nulle attendue au troisième trimestre, les marges de manoeuvre sont très limitées pour les deux candidats en cette période de crise et de grogne sociale.