DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G20 : l'appel du pied aux pays émergents

Vous lisez:

G20 : l'appel du pied aux pays émergents

Taille du texte Aa Aa

Les travaux du G20 ont repris ce matin à Cannes sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Au lendemain d’une journée consacrée principalement à la crise de la dette de la zone euro, le forum doit aborder aujourd’hui le problème crucial de la régulation financière.

Les membres du G20 s’accordent en particulier sur la nécessité pour les pays émergents de contribuer davantage à la croissance mondiale. La Chine pourrait ainsi accepter d’augmenter la flexibilité de son taux de change. Une participation de Pékin mais aussi du Brésil au Fonds d’urgence européen est également à l‘étude.

L’augmentation des ressources du FMI par des pays volontaires pourrait également figurer dans le communiqué final du sommet qui s’achève ce soir.

L’analyse de notre correspondant à Cannes, Stefan Grobe : «Après un premier jour largement dominé par la Grèce, les pays du G20 se penchent aujourd’hui sur leur mission fondamentale : un plan d’action pour générer plus de croissance et une augmentation substantielle de la puissance de feu du Fonds monétaire international L’objectif étant de mieux parer aux éventuels chocs économiques à venir. Un pays est déjà dans tous les esprits : l’Italie.