DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce et la crise de la zone euro s'invitent au G20

Vous lisez:

La Grèce et la crise de la zone euro s'invitent au G20

Taille du texte Aa Aa

La Grèce, et implicitement la crise de la zone euro, ont littéralement pris le dessus sur les discussions du G20 qui se poursuit aujourd’hui à Cannes. Hier, les premières séances de travail ont été dominées par l’instabilité qui règne dans la zone euro et les derniers rebondissements en provenance d’Athènes. D’où ce ton très alarmiste du président de la commission européenne.

“La situation à laquelle la Grèce fait face est une des situations les plus critiques qu’un pays peut avoir sur le plan économique. Ils sont vraiment au bord de la faillite. S’il n’y a pas une réponse adéquate, ils n’auront plus les fonds pour payer leurs écoles, leurs hôpitaux, leurs fonctionnaires publiques, le fonctionnement minimum de l‘état. C’est vraiment d’une gravité exceptionnelle, a déclaré José Manuel Barroso.”

Sentiment et inquiétude partagés par Barack Obama qui considère que la crise de la dette de la zone euro doit rester au coeur des discussions de ces deux jours.

L’autre sujet de préoccupation c’est bien sûr la situation en Italie, où les mesures anti-crise n’ont toujours pas été adoptées par le gouvernement.

A lire aussi:

Les tribulations des chinois en Europe
 
Jean-Claude Trichet loue la résistance de l’euro
 
Referendum en Grèce: un exercice démocratique à haut risque
 
Crise de la dette : un accord à l’arraché