DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le G20 s'achève sans annonce spectaculaire

Vous lisez:

Le G20 s'achève sans annonce spectaculaire

Taille du texte Aa Aa

Le président français, Nicolas sarkozy, a déclaré que l’Europe avait mis tout en oeuvre pour apporter une réponse crédible à la crise.

Le G20 serait tombé d’accord pour augmenter les ressources du FMI si besoin et qu’une décision sur les moyens de le faire serait prise en février.

Il a aussi été question de la taxe Tobin:

“Le G20 reconnaît les initiatives de certains de pays membres pour taxer le secteur financier à de fin diverses dont une taxe sur les transactions financières pour soutenir le développement”.

Le président français a souhaité que cette taxe soit mise en place dans les pays de l’Union européenne “dès l’année 2012”.

Nicolas Sarkozy a également déclaré que les pays dont la situation budgétaire est solide étaient prêts à prendre de nouvelles mesures pour la croissance, citant la Chine et l’Allemagne, dans le cadre d’un plan d’action global pour la croissance adopté par le G20.

Les pays disposant d’excédents importants soutiendront leur demande intérieure, a-t-il ajouté.

Il a aussi déclaré que le Conseil de stabilité de financière publierait une liste de 29 grandes banques systémiques.

Onze paradis fiscaux sont par ailleurs épinglés dans le communiqué du G20, a-t-il dit, la Suisse et le Liechtenstein devant remédier pour leur part à certaines insuffisances.

Avec Reuters

A lire aussi:
 
Jean-Claude Trichet loue la résistance de l’euro
 
Referendum en Grèce: un exercice démocratique à haut risque
 
Crise de la dette : un accord à l’arraché
 
Les tribulations des chinois en Europe