DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G20 : pas de grandes avancées après Cannes

Vous lisez:

G20 : pas de grandes avancées après Cannes

Taille du texte Aa Aa

Le sommet du G20 s’est achevé hier à Cannes sur un bilan plutôt mitigé. Les 20 plus grandes puissances économiques de la planète ne sont pas parvenues à un consensus pour la création d’une taxe sur les transactions financières, idée chère au président français.

Christine Lagarde a su en revanche tirer son épingle du jeu. En plus de promesses de moyens supplémentaires, le Fonds Monétaire International se voit confier la lourde tâche de placer l’Italie sous surveillance. Eviquabnt “le manque de crédibilité” des mesures anti-déficit annoncées par Rome, la patronne du FMI a promis de se montrer “laborieuse, exigeante et rigoureuse”.

Et à l’issue du sommet de Cannes, Barack Obama et Nicolas Sarkozy ont surjoué à force de superlatifs la carte de l’unité, lors d’une interview commune accordée à la télévision française. S’appelant à plusieurs reprises par leur prénom respectif, les chefs d’Etat américain et français se sont couverts de compliments, saluant à tour de rôle leur proximité de vue et leur complicité :

“Nicolas a toujours été un partenaire ouvert, qui travaille beaucoup, qui a beaucoup d‘énergie.

Que ce soit sur les questions économiques ou des questions liées à la sécurité, il a été un partenaire absolument essentiel, a lancé Barack Obama.”

Les 2 hommes, dont le mandat s’achève en 2012, n’ont en revanche toujours pas annoncé s’ils entendaient briguer un second mandat. Une question qui, pour la plupart des observateurs, ne fait pas l’ombre d’un doute.