DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'incertitude politique persiste en Grèce

Vous lisez:

L'incertitude politique persiste en Grèce

Taille du texte Aa Aa

La Grèce toujours dans l’impasse faute de consensus clair sur la formation d’un gouvernement de coalition. Pour le moment, l’opposition de droite refuse les propositions de Georges Papandréou qui se dit prêt à passer la main. Conditions posées par le premier ministre : qu’un gouvernement de coopération soit nommé et que celui-ci mette tout en oeuvre pour faire ratifier le plan européen de désendettement au plus tôt.

Pas question, a répondu le leader de l’opposition, qui voit d’un mauvais oeil les mesures de rigueur imposées par les bailleurs de fonds et exige la tenue d‘élections début décembre.

“Nous ne demandons qu’une seule chose. Un retour à la normale et la tenue d‘élections, pour faire en sorte de stabiliser le pays, redorer son image, et pouvoir sortir de ce cauchemar le plus tôt possible, a déclaré Antonis Samaras.”

52 % Grecs se disent en tous cas favorables à la formation d’un gouvernement de coalition, confortant aisni la position de l’actuel premier ministre qui a fini par enterrer sa proposition de référendum sur le plan européen.

La mission de ce cabinet d’union nationale sera avant tout d‘éviter la faillite à la Grèce et de garantir son maintien dans la zone euro coûte que coûte.