DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : les Gênois ne décolèrent pas

Vous lisez:

Italie : les Gênois ne décolèrent pas

Taille du texte Aa Aa

Des quartiers entiers envahis par des tonnes de boue et de débris en tous genres comme après un déluge. Poubelles renversées, troncs d’arbes échoués sur la chaussée, poubelles renversées, véhicules encastrés les uns contre les autres. Le travail de déblayage est considérable à Gênes, où les inondations de vendredi ont causé la mort de 6 personnes dont deux fillettes. Entre colère et amertume, les habitants sont exaspérés.

Marta Vicenzi, le maire de la ville, étiquettée à gauche, a été acccueilliée par des huées alors qu’elle visitait les quartiers les plus touchés. Les habitants lui reprochent de ne pas avoir exigé la fermeture des écoles au plus fort de l‘épisode pluvieux de vendredi, mais aussi d’avoir autorisé la ciruclation des véhicules.

En l’espace de quelques heures, l‘équivalent du tiers de la quantité annuelle de pluie s’est déversé sur cette ville du nord de la péninsule italienne, qui n’avait pas connu tel scénario depuis 41 ans.

Des intempéries qui menacent désormais le Piémont, la Toscane, les alentours de Rome, et le sud, autant de régions où l‘état d’alerte a été lancé.