DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : nouvelles mesures d'austérité pour 2012

Vous lisez:

France : nouvelles mesures d'austérité pour 2012

Taille du texte Aa Aa

Avant même d’avoir été adopté définitivement, le budget 2012 de la France a été remanié lundi par l’annonce d’un nouveau plan d‘économies de 7 milliards d’euros du fait de la baisse de la prévision de croissance en 2012. Parmi les mesures annoncées lundi figure l’indexation des prestations familiales non plus sur l’inflation mais sur la croissance; et une

hausse ciblée du taux réduit de la TVA de 5,5 à 7% dans la restauration et pour les travaux de rénovation dans le bâtiment. “Relever ce taux serait un contre-sens économique”, affirmait encore le premier ministre français le 20 octobre dernier. La mesure d‘économie la plus importante c’est l’accélération de la réforme des retraites : l‘âge légal de départ à la retraite fixé à 62 ans sera avancé d’un an : en 2017 au lieu de 2018.

L’objectif, a répété François Fillon le premier ministre qui présentait ces nouvelles mesures de rigueur, c’est de ramener le déficit budgétaire français à 4,5% du PIB en 2012 et à 3% en 2013. Ecoutez ce qu’en pense cet homme de la rue

“En ce moment c’est un peu difficile, tout le monde le voit, affirme un citoyen français rencontré dans la rue. La crise ça touche beaucoup de pauvres. La retraite je ne sais pas si c’est intéressant pour les pauvres : ils n’ont pas d’argent et les cotisations s’allongent ça va être très difficile”.

L’agence de notation Moody’s a-t-elle noté l’effort supplémentaire annoncé dans ce deuxième plan de rigueur qui représentera 7 milliards d’euros en 2012 et 18,6 milliards sur la période 2012-2013 ? Le premier ministre français François Fillon l’espère, lui qui a encore déclaré lundi qu’il en va du précieux triple A de la France que Moody’s pourrait bientôt placer sous surveillance. L’agence n’a pas encore exprimé sa satisfaction.