DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgrade : le sort des réfugiés des Balkans en question

Vous lisez:

Belgrade : le sort des réfugiés des Balkans en question

Taille du texte Aa Aa

Convenir de solutions durables pour les réfugiés et les personnes déplacées des conflits des années 1990 dans les Balkans occidentaux, c’est la mission que se sont fixées les ministres des affaires étrangères serbe, croate, monténégrin et bosniaque hier à Belgrade. Façon pour eux de faire table rase de leur passé commun à travers une déclaration que les quatre pays ont ratifiée, et de favoriser ainsi leurs relations de bon voisinage.

“Notre morale commune, la tâche humaine et politique qui nous incombent, est de remplir nos obligations envers les réfugiés et les personnes déplacées. Cela doit être fait de manière équitable et en considération des choix de chacun d’entre eux – qu’ils privilégient de retourner dans leurs anciennes habitations, ou de s’intégrer pleinement dans les lieux où ils vivent maintenant, afin qu’ils puissent construire leur avenir, a déclaré le chef de la diplomatie bosniaque, Sven Alkalaj.”

L’objectif est d’apporter des solutions globales et concrètes pour plus de 70 000 réfugiés entassés dans des centres collectifs et qui ne disposent pour la plupart d’aucun document d’identité. Plus de 500 000 euros vont devoir être récoltés pour cela, lors d’une conférence de pays donateurs qui se tiendra début 2012.