DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences et appel au boycott découragent les électeurs au Libéria

Vous lisez:

Violences et appel au boycott découragent les électeurs au Libéria

Taille du texte Aa Aa

Faible affluence ce mardi au Libéria pour le deuxième tour de l‘élection présidentielle.

Les violences de la veille et l’appel au boycott de l’un des deux candidats ont dissuadé beaucoup de Libériens de se rendre aux urnes.

Winston Tubman, adversaire de la présidente sortante et prix Nobel de la paix 2011 Ellen Johnson Sirleaf, a appelé ses partisans à rester chez eux, mais voter est un droit trop précieux pour beaucoup :

“Je suis très heureux de cette élection aujourd’hui, déclare ce jeune homme. Nous n’allons permettre à personne de nous empêcher de voter. Nous allons voter pour nos droits.”

“Quand les gens cont ressortir d’ici avec leurs cartes d‘électeur et un doigt marqué à l’encre, ça va encourager les autres à voter,” pense un électeur.

Hier deux personnes au moins sont mortes lors de la dispersion d’une manifestation hostile à la présidente sortante… La police et les soldats de la Minul, la force de l’ONU au Libéria, ont du être déployés en masse.

Ellen Johnson Sirleaf devrait donc, sans adversaire, remporter le scrutin… Mais sans réelle légitimité, sa présidence prend déjà un mauvais départ.