DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La violence se poursuit en Syrie, l'opposition appelle à la fermeté

Vous lisez:

La violence se poursuit en Syrie, l'opposition appelle à la fermeté

Taille du texte Aa Aa

Douze civils ont été tués ce mercredi notamment à Damas, et aussi à Homs, la ville assiégée du centre du pays, ou les forces gouvernementales poursuivaient les perquisitions et les arrestations d’opposants. La liste des victimes de la répression du mouvement de révolte contre le régime de Bachar al-Assad ne cesse de s’allonger. Selon l’Onu, les huit mois de violence en Syrie ont fait plus de 3 500 morts.

Le CNS, le Conseil national syrien, qui regroupe les principaux courants d’opposition a lancé une campagne auprès des pays arabes pour réclamer des mesures sévères contre le régime de Damas.

Une opposition qui montre ses fragilités : au Caire, ou la ligue arabe se réunit à propos de la Syrie cette fin de semaine, une délégation d’opposants arrivée aujourd’hui a été prise à partie à coups de tirs d’oeufs par des syriens en exil.

Pour ce manifestant, une partie de l’opposition en Syrie travaille sous couvert pour Bachar al-Assad :

“en négociant avec le régime dit-il, elle ne fait que prolonger ses espérances de vie, et augmenter la liste des victimes civiles… Ce que nous voulons c’est que le cas de la Syrie soit portée devant les Nations unies et qu’une zone d’exclusion aérienne soit mise en place.”

Le CNS, qui se réclame comme le représentant légitime du peuple syrien demande que le régime de Damas soit poursuivi par la Cour pénale internationale pour “violation des Droits de l’homme” et “génocide” et appelle à l’aide l’Onu pour protéger la population civile.