DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : laxisme aux frontières, la ministre de l'Intérieur n'a pas fini de s'expliquer

Vous lisez:

Royaume-Uni : laxisme aux frontières, la ministre de l'Intérieur n'a pas fini de s'expliquer

Taille du texte Aa Aa

Scandale au Royaume-Uni, des millions de personnes ont pu franchir les frontières cet été sans subir de contrôles trop poussés.

Ainsi pour réduire les temps d’attente, la police des frontières n’a pas systématiquement vérifié la puce biométrique de nombreux passeports à l’aéroport d’Heathrow et au port français de Calais.

Les agents auraient également renoncé à comparer les empreintes avec les bases de données de sécurité.

La ministre Britannique de l’Intérieur Theresa May n’a pas fini de se dépêtrer de cette affaire. Ainsi elle devra retourner une troisième fois au Parlement pour s’expliquer.

L’affaire déjà conduit à la démission du chef de la police des frontières Brodie Clark, accusé d’avoir compromis la sécurité du pays.

“Je prends l’entière responsabilité de mes décisions et de mes actes concernant l’opération pilote, mais Brodie Clark doit lui aussi prendre l’entière responsabilité de ses actions”, a déclaré Theresa May devant une commission parlementaire. “Il n’est donc pas question de démission ?” “Non”, a-t-elle répondu

L’opération pilote d’allègement des contrôles ne devait porter que sur les citoyens de l’Union européenne.

Plus de dix millions de personnes sont entrées au Royaume Uni en août, dont un quart n’appartiennent pas à l’espace Schengen.