DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Adapter le tourisme aux nouvelles réalités

Vous lisez:

Adapter le tourisme aux nouvelles réalités

Taille du texte Aa Aa

Soleil, mer, et paysages paradisiaques : aujourd’hui le tourisme peut-il se résumer à cela ?

Isla Margarita, au large du Venezuela possède tous ces atouts, c’est aussi ici que se tient la Foire internationale du tourisme du Venezuela.

Comment le tourisme en Amérique latine s’adaptent aux nouvelles réalités ? C’est la question que nous avons posé aux professionnels du secteur.

Ils sont tous d’accord pour dire qu’il est essentiel de développer un tourisme durable qui respecte l’intégrité des communautés locales. Objectif: que ces dernières tirent elles aussi profit de cette industrie.

Mais dans les faits, comment ça marche ?

Le tourisme et la pêche sont les deux principales activités économiques de Isla Margarita.

Les pêcheurs profitent-ils du tourisme ? Voilà leurs réponses. “J’ai vécu du tourisme presque toute ma vie explique Victor. Avant, je travaillais dans un restaurant, maintenant je vends du poisson aux restaurants. Pendant la saison touristique, tout le monde vend ses marchandises, pêcheurs, restaurateurs, magasins, tout le monde est content.”

La relation commerciale entre le tourisme et les activités économiques locales comme la pêche est logique. Mais les communautés locales peuvent-elles obtenir d’autres avantages ?

Au Venezuela, les étudiants doivent s’acquitter d’une série de services sociaux.

L’Université de Margarita a créé un projet pour que les étudiants enseignent gratuitement les langues étrangères aux habitants de l‘île. Objectif: les aider à trouver un meilleur travail dans le tourisme ou améliorer le service qu’il offre aux clients de leurs propres affaires.

A plus grande échelle, comment le tourisme s’adapte-t-il aux nouvelles réalités ?

Les pays utilisent le tourisme comme source de revenus mais aussi comme un outil pour promouvoir leur image. Exemple avec la Colombie souvent décrite comme un pays dangereux en raison des cartels de la drogue et du conflit avec les FARC.

Le pays tente de changer cette image avec ce slogan: “Le seul risque c’est de vouloir rester”.

Cuba fait face à des changements importants mais n’utilisent pas le tourisme directement pour changer son image. L‘île profite d‘être une destination appréciée, pour attirer les visiteurs, ces derniers se font alors leur propre opinion.

L‘évolution constante des sociétés implique qu’une industrie aussi importante que le tourisme s’adapte aux nouvelles réalités et intègre mieux les populations locales .