DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : le martyr de la Pola, égérie de l'indépendance colombienne

Vous lisez:

Rétromachine : le martyr de la Pola, égérie de l'indépendance colombienne

Taille du texte Aa Aa

Le 14 novembre 1817, Policarpa Salavarrieta, condamnée pour avoir été une espionne à la solde du mouvement révolutionnaire colombien, est exécutée par les royalistes espagnols. Salavarrieta, surnommée la Pola, a utilisé ses talents de couturière comme couverture. Employée par de riches familles royalistes, elle recueille et fournit de très nombreuses informations aux responsables révolutionnaires en lutte pour l’indépendance de la Nouvelle-Grenade (aujourd’hui la Colombie, le Venezuela, le Panama et l‘Équateur). L’arrestation d’une autre figure des insurgés, Alejo Sabaraín, en possession de documents signés par la jeune femme, permet de la confondre. Elle est fusillée quatre jours après un procès expéditif. En 1967 une loi promulgue le 14 novembre comme “Journée de la femme colombienne en l’honneur de La Pola, figure emblématique de la lutte pour l’indépendance du pays. Son portrait orne également le billet colombien de 10000 Pesos (cf. illustration ci-dessus,auteur: Fibonacci).

D’autres 14 novembre : La première exposition consacrée aux peintres surréalistes est organisée par la galerie Loeb à Paris en 1925 ; Le stade de Tennis Roland-Garros est inauguré en 1928 ; Lech Walesa ; Le leader Solidarnosc, est libéré en 1982 après avoir passé onze mois dans les prisons polonaises ;En 1993 Google lance son moteur de recherche.

Né(e)s un 14 novembre : le peintre français Claude Monet (1840), le diplomate égyptien Boutros Boutros-Ghali (1922), Charles, Prince de Galles (1948), l’homme politique français Dominique de Villepin (1953), la femme politique américaine Condoleezza Rice (1954).