DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi : un mal aimé de la politique à la longévité record

Vous lisez:

Berlusconi : un mal aimé de la politique à la longévité record

Taille du texte Aa Aa

Pas vraiment la fin rêvée pour le Cavaliere, qui au fil des ans, a toujours su passer à travers les gouttes de l’adversité.

Lancé dans l’arène politique en 1994, Berlusconi arrive au pouvoir des promesses plein les poches, avant de se faire rapidement rattraper par les affaires.

Sous sa houlette, la présidence italienne de l’Union européenne commencera dans la controverse, quand il compare un député allemand à un commandant de camp nazi. Une énorme gaffe politique, mais il reste encore populaire.

Populaire aussi malgré les scandales de moeurs. Il y a notamment l’affaire Ruby, cette jeune prostituée mineure à laquelle il a évité la prison pour vol. Une affaire dont il se remet malgré les appels à la démission qui se multiplient.

Il est loin, bien loin le temps où Tony Blair et sa famille se retrouvaient pour les vacances d‘été dans sa propriété de Sardaigne. Epoque où Vladmir Poutine aimait lui aussi profiter du soleil de la péninsule aux côtés de son ami.

Mais depuis la crise économique, les petites phrases et les affaires sont passées par là.

Miné par les divisions et les défections, son gouvernement survit à un vote de confiance du parlement au mois d’octobre.

Un ultime sursis pour le cavalière, préambule à cette dernière sortie. Mais une épreuve encore plus rude pour son parti, le PDL, qui pourrait ne pas survivre à l’absence son champion.