DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ciao Berlusconi !

Vous lisez:

Ciao Berlusconi !

Taille du texte Aa Aa

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi avait dit qu’il quitterait le pouvoir une fois le programme visant à réduire la dette italienne adopté par les députés. Il a tenu parole en remettant samedi soir à Rome sa démission au président de la République Giorgio Napolitano. Et c’est sous les huées que l’ancien homme fort du pays, dont la popularité a chuté ces derniers mois, jusqu‘à atteindre 22% d’opinions favorables, a dû effectuer le court trajet de sa résidence jusqu’au palais présidentiel du Quirinal.

“Le président de la République a remercié le chef du gouvernement de sa collaboration et il a invité le gouvernement démissionnaire à expédier les affaires courantes”, a précisé le secrétaire général de la présidence, Donato Marra. Sauf surprise, l’ancien commissaire européen à la Concurrence Mario Monti prendra le relais dès dimanche.

Monti dans la lumière, Berlusconi dans l’ombre. C’est par une porte dérobée que le désormais ancien numéro un a quitté la présidence de la République, afin d‘échapper aux insultes de ses opposants, sortis par milliers pour crier leur joie de voir partir celui que certains qualifiaient de “bouffon” et de “mafieux”. Et c’est en musique qu’un orchestre formé à partir d’un appel sur Internet a joué un Alleluia de Haendel…