DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bachar al-Assad de plus en plus isolé

Vous lisez:

Bachar al-Assad de plus en plus isolé

Taille du texte Aa Aa

L‘étau se resserre un peu plus autour de la Syrie. L’Union européenne décide ce lundi d‘étendre ses sanctions contre Damas à 18 personnes, des militaires pour la plupart, et surtout de geler des prêts européens dans le pays. Un peu plus tôt, l’opposition syrienne recevait le soutien de la Turquie qui a coupé les ponts avec le régime de Bachar al-Assad. Mais c’est surtout la décision de la Ligue arabe de suspendre la Syrie qui fait mouche. La Russie a condamné la démarche.

La Syrie par la voix de son chef de la diplomatie affirme qu’elle ne pliera pas : “La décision de la Ligue Arabe de suspendre la Syrie est une action très dangereuse pour la présence et l’avenir des pays arabes au sein de cette organisation et aussi pour les objectifs de la Ligue Arabe elle-même”.

L’opposition syrienne salue cette décision qualifiée de pas vers la démocratie. Pour l’heure elle ne semble pas avoir d’incidence sur la répression qui semble sans fin, comme en témoigne cette vidéo amateur tournée à Hama.

A Damas, le pouvoir a organisé sa réponse. Des dizaines de milliers de personnes ont conspué dimanche la décision de la Ligue arabe, aux cris de “Le peuple veut Bachar al-Assad”.