DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Funérailles du père des missiles balistiques iranien  

Vous lisez:

Funérailles du père des missiles balistiques iranien  

Taille du texte Aa Aa

Le guide suprême de la Révolution islamique s’est déplacé en personne pour assister aux obsèques de celui que l’Iran appelle l’architecte de sa force de persuasion. Le général Moghadam fait partie des 17 victimes d’une explosion qui s’est produite samedi dans un dépôt de munitions. Le régime assure que la très forte déflagration est un accident. La communauté internationale a du mal à y croire, le magazine américain Time pointe du doigts les services secrets israéliens, alors qu’un rapport de l’AIEA vient de confirmer que Téhéran a bien travaillé à la mise au point d’une arme atomique. L’Union européenne prône plus de sanctions pour faire plier le régime. Mais pas question pour l’heure d’une intervention militaire disent l’Allemagne et la Grande-Bretagne.
  
“Le rapport de l’AIEA a confirmé ce que nous avons toujours dit sur l’Iran souligne William Hague, le chef de la diplomatie britannique:  qu’un programme d’armes nucléaires est mené en Iran, que ces activités ne sont pèas compatibles avec le développement d’un programme nucléaire pacifique. Nous n’appelons pas ni ne défendons l’idée d’une action militaire. Dans le même temps, toutes les possibilités sont à l‘étude.”
 
 
Pour l’heure, il est seulement question de pressions pacifiques alors qu’Israël en appelle à la communauté internationale pour stopper la course de l’Iran vers l’arme nucléaire. Car ces missiles iraniens ont une portée suffisante pour atteindre son territoire.