DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise : le premier discours de Lucas Papademos refroidit les Grecs

Vous lisez:

Crise : le premier discours de Lucas Papademos refroidit les Grecs

Taille du texte Aa Aa

“Copie conforme du passé” titre l’Heleftherotypia, “Bourreau en col blanc” écrit en une Democratia…

Les Grecs ont accueilli froidement le premier discours du nouveau Premier ministre Lucas Papademos au Parlement. L’annonce d’un nouveau programme d’ajustement pour redresser l‘économie grecque ne rassure pas grand monde.

“C’est un excellent économiste” commence une Athénienne. “Il s’est très bien exprimé, mais il n’a fait que répéter ce qui avait déjà été dit auparavant. Ce sont les même mesures économiques mais présentées d’une manière différente. Il n’a pas réussi à nous convaincre qu’un avenir plus serein attendait les salariés et les retraités.”

“Je pense que le Premier ministre a raison de poser ces questions qui sont notre priorité” poursuit un retraité. “Il faut que tous les partis politiques le soutiennent, pas seulement par les mots mais dans les faits, de manière à dépasser cette rude épreuve”.

“La crise et la politique actuelle ont aggravé la récession et le chômage”, a affirmé Papademos devant les Parlementaires, “mais seules des réformes pourront régler le problème”.

Mais L. Papademos pourrait bien perdre le soutien d’Antonis Samara. Le dirigeant du parti conservateur Nouvelle Démocratie qui participe à la coalition gouvernementale refuse de voter de nouvelles mesures d’austérité.

Un vote de confiance est prévu au Parlement mercredi. Les Grecs eux manifesteront en masse le lendemain.