DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lorsque la Syrie échauffe les esprits...

Vous lisez:

Lorsque la Syrie échauffe les esprits...

Taille du texte Aa Aa

Venus pour parler de la situation en Syrie sur un plateau de télévion, deux hommes politiques libanais ont fini par se bagarrer.

Lorsque Moustapha Allouche, membre de l’opposition libanaise menée par Saad Hariri, a traité Bachar al-Assad de menteur, son adversaire Fayez Chokr, chef du parti Baas socialiste lui a répondu “c’est ton maître-sous-entendu c’est Hariri- le menteur”.

Puis, ils en sont venus aux mains: jeté de verre d’eau, presque un jeté de chaise…

La bagarre s’est déroulée hier soir, au cours d’une émission intitulée “Avec objectivité” et ce matin, dans les kiosques de Beyrouth, on découvrait que l’incident faisait la Une des journaux.

Commentaires de lecteurs:

“Ce qu’on a vu à la télé lundi soir est vraiment honteux pour les politiciens et les citoyens libanais, cela montre qu’on n’a pas atteint la maturité intellectuelle qui permet à chacun d’exprimer son opinion, de l’exprimer de manière à dialoguer et à entendre les opinions des autres.”

“Voilà notre éducation politique! Ils n’ont pas les nerfs solides, ils étaient tous les deux tendus. Un mot peut irriter l’autre et s’ils avaient eu des armes, ils auraient pu se tirer dessus, ils auraient dû le faire, tiens !”

Historiquement, la Syrie a toujours eu une influence sur la politique libanaise et beaucoup craignent que la crise actuelle ait un effet direct sur le pays, divisant âprement les pro et les anti-Assad.