DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Temps-mort pour la NBA

Vous lisez:

Temps-mort pour la NBA

Taille du texte Aa Aa

Et si les grands noms de la ligue américaine de basket-ball venaient jouer en France ? C’est un scénario envisagé si le conflit entre la direction de la NBA et le syndicat des joueurs ne se résout pas.

Lundi les représentants des joueurs se sont tous réunis à New-York pour étudier la dernière proposition faite par la direction de la NBA pour sortir du « lock-out ». Une proposition qu’ils ont rejetée, retardant encore le lancement du championnat. « Les joueurs sentent qu’ils ne sont pas prêts à accepter un quelconque ultimatum », a déclaré le directeur du syndicat des joueurs, Billy Hunter, en dénonçant une offre « extrêmement injuste ».

La situation est bloquée depuis juillet dernier, date à laquelle a pris fin le dernier protocole d’accord collectif (CBA). Celui-ci est renégocié tous les six ans et détermine les clauses des conventions collectives qui lient les joueurs à leurs clubs. Lors de la dernière négociation, syndicats et dirigeants n’ont pas réussi à trouver un point d’accord général. Le conflit porte notamment sur les modalités de plafonnement des salaires et le partage des revenus annuels qui s’élèvent à plusieurs milliards de dollars. La direction de la NBA souhaite un partage à 50-50.

Sur le terrain, le « lock-out » paralyse le marché des transferts ainsi que la rémunération des joueurs et leur interdit de communiquer avec les dirigeants ou d’accéder aux installations des clubs. Dans de telles conditions, la saison 2011/2012 pourrait bien être annulée. Les stars du ballon orange pourraient alors suivre l’exemple de Tony Parker et Nicolas Batum et rejoindre temporairement des clubs français.

Sur le même sujet :

Lock-out NBA : 76% des américains ne ressentent pas un manque

Une saison 2011/2012 en péril (article en anglais)

La saison 1998-1999 avait elle aussi été retardée