DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise de la dette : la BCE doit-elle jouer les sauveurs ?

Vous lisez:

Crise de la dette : la BCE doit-elle jouer les sauveurs ?

Taille du texte Aa Aa

La solution de la crise de la dette c’est que la BCE rachète de la dette souveraine des pays périphérique de la zone euro : c’est ce qu’on entend à droite et à gauche. Le problème c’est qu’une intervention plus poussée de la BCE sur le marché de la dette obligataire a de sérieux adversaires au premier rang desquels le président de Bundesbank Jens Weidman. Pour lui, l’utilisation de la politique monétaire à des fins de politique budgétaire doit prendre fin.

En effet, la Banque centrale européenne achète déjà de la dette souveraine sur le marché secondaire, essentiellement des titres italiens et espagnols. Ces achats ont diminué en octobre. Les adversaires de cette monétisation de la dette étant de plus en plus nombreux dans les rangs de la zone euro.

Actuellement en visite en Australie, le président américain Obama s’est dit très préoccupé par la crise en Europe.

“Tant qu’on ne mettra pas en place un plan structuré, concret qui envoie un signal clair aux marchés que l’euro soutient fermement l’euro, on assistera aux secousses que nous constatons aujourd’hui sur les marchés”.

La BCE n’a pas l’intention d’augmenter ses achats de dette publique car elle craint de favoriser le laxisme budgétaire des Etats et estime que c’est aux responsables politiques de régler cette crise de la dette.