DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un gouvernement de technocrates pour diriger une Italie en crise

Vous lisez:

Un gouvernement de technocrates pour diriger une Italie en crise

Taille du texte Aa Aa

Mario Monti a officiellement accepté de prendre les rênes du pays en présentant son gouvernement.

Lui-même va cumuler les fonctions de Président du conseil et de ministre de l’Economie et des Finances.

Il a confié l’Intérieur, la Justice et le portefeuille pour l’Emploi et l’Egalité des chances à des femmes.

Le ministère de l’Industrie et des Infrastructures revient au PDG de la banque Intesa San Paolo.

Mario Monti :
“Pendant les consultations, je suis arrivé à la conclusion que l’absence de personnalités politiques dans le gouvernement permettra d’avoir une assise solide et radicale au sein du Parlement et auprès des forces politiques, plutôt que le contraire.”

Mario Monti a nommé 17 ministres, lui y compris, pour douze ministères. Il souhaite que ces changements calment les marchés, inquiets face au poids de la dette italienne :

“Malgré cette phase très compliquée des marchés, j’ai confiance en la capacité de notre équipe à rassurer, elle devrait apaiser les marchés concernant spécifiquement notre pays.”

Cet après-midi, le gouvernement prêtera serment au palais du Quirinal, siège de la présidence italienne.

Mario Monti a prévu de présenter son programme dès demain au Parlement. Son gouvernement se présentera ensuite pour un vote de confiance. Un vote qui pourrait avoir lieu entre demain et lundi, au sénat et à la chambre des députés.