DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Zélande : 18 containers retirés du Rena sur les 1200 après la catastrophe

Vous lisez:

Nouvelle-Zélande : 18 containers retirés du Rena sur les 1200 après la catastrophe

Taille du texte Aa Aa

Six semaines après la catastrophe de Tauranga, les autorités n‘écartent pas l’idée de briser le navire Rena. Ce, pour accéder “aux containers les plus lourds et les retirer. Mais rien n’a encore été décidé”, a précisé hier un un responsable de Maritime New Zealand (MZN), le service chargé d’assurer la sécurité des personnes et de l’environnement en mer.

Le Rena s’est échoué en octobre en baie de Plenty, au large de Tauranga. Une baie réputée pour sa faune et sa flore.

Ce n’est que depuis hier que les autorités ont pu commencer à retirer des containers du navire. Une vingtaine en un jour et demi. Il resterait 1260 containers sur le Rena. Certains renferment des substances dangereuses.

Pour les Néo-Zélandais qui vivent du tourisme, c’est l’angoisse. “Nous gagnons de l’argent à cette période de l’année, et si nous n’en gagnons pas cet été, que va-t-il se passer en hiver ?”, se demande Garth Le Lièvre, un opérateur.

Selon les media néo zélandais, les autorités s’attendent à d’autres fuites de pétrole et à l’odeur nauséabonde provenant de la nourriture en décomposition dans les containers.