DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

BCE : Draghi renvoie les leaders politiques à leurs responsabilités

Vous lisez:

BCE : Draghi renvoie les leaders politiques à leurs responsabilités

Taille du texte Aa Aa

A l’issue de sa réunion de vendredi à Francfort, la BCE a en quelque sorte répondu à tous ceux qui appellent l’institution monétaire à s’impliquer beaucoup plus dans la résolution de la crise en intervenant financièrement beaucoup plus massivement qu’elle ne le fait actuellement. Oú en est-on de l’installation du FESF, annoncée par les gouvernements de la zone euro ? Mario Draghi s’en est inquiété.

“Quatre semaines ce sont passés depuis le sommet qui a décidé la mise à disposition du volume de

garanties du FESF, a affirmé le Président de la BCE, et quatre semaines se sont écoulées depuis qu’un accord a été trouvé au sommet sur l’effet de levier de quatre à cinq des ressources de ce fonds pour qu’il soit totalement opérationnel. Oú est la réalisation de toutes ces décisions”, a demandé Mario Draghi.

Pendant ce temps, la Banque centrale européenne continue d’acheter des actifs financiers et plus précisément des titres de dettes de pays de la zone euro : Espagne et Italie notamment. Mais bien sûr, rien à voir avec les achats beaucoup plus élevés de la Réserve fédérale amércaine. Courant novembre la BCE avait acheté pour 187 milliards de titres obligataires souverains sur le marché.

D’une main, la banque centrale européenne rchète de la dette d’Etat et de l’autre son président réaffirme avec un certain humour l’indépendance de l’institution en rappelant les Etats à leurs devoirs de gestion budgétaire et de réformes.