DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres et Berlin d'accord... Pour ne pas être d'accord

Vous lisez:

Londres et Berlin d'accord... Pour ne pas être d'accord

Taille du texte Aa Aa

D’accord sur la fin, mais pas sur les moyens : la chancelière allemande et son hôte, le Premier ministre britannique, ont joué la carte de l’apaisement à Berlin, au terme d’une semaine de tensions sur la façon de prémunir l’Europe contre les crises.

En conférence de presse, Angela Merkel et David Cameron ont évité les sujets qui fâchent.

“Nous avons eu de très bonnes discussions entre très bons amis, a assuré David Cameron. Nous sommes absolument d’accord sur beaucoup de choses : l’importance du marché unique, le besoin de discipline budgétaire, la nécessité pour les Etats membres de contrôler leurs dettes et leurs déficits. Sur le budget européen, comme l’a dit la chancelière allemande, il doit être lié à l’inflation. Il n’est pas acceptable, comme le suggère le parlement européen, de l’augmenter de 5% alors que tous les pays d’Europe doivent faire des coupes budgétaires difficiles.”

Londres s’est attiré les foudres allemandes en réclamant une Europe plus flexible et en s’opposant à une taxe européenne sur les transactions financières.

“Mais que fait encore l’Angleterre dans l’Union européenne?”, s’interrogeait le quotidien allemand Bild, ce vendredi.