DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne : Donald Tusk veut préparer le pays à résister à la crise

Vous lisez:

Pologne : Donald Tusk veut préparer le pays à résister à la crise

Taille du texte Aa Aa

La Pologne choisi de se serrer la ceinture volontairement. Le Premier ministre, qui vient tout juste de former son nouveau gouvernement, a annoncé la mise en place d’un vaste train de réformes destinées à préparer le pays à résister à la crise.

Lors d’un discours à la Diète, Donald Tusk a évoqué la suppression d’abattements fiscaux et et des mesures concernant les retraites : “A partir de 2013, nous allons progressivement relever l‘âge de la retraite à 67 et nous allons aligner l‘âge de la retraite pour les femmes à celui des hommes. Nous allons le faire en douceur, mais je crains que cela soit quand même douloureux”.

Selon Piotr Maciej Kaczynski, du Centre d‘étude des politiques européennes (CEPS), la Pologne veut jouer dans la cour des grands au sein de l’Union : “C’est le principal problème du dilemme polonais : le pays est en dehors de l’eurozone, mais il veut être au centre de l’intégration européenne. Ce n’est pas quelque chose de facile à surmonter. Et le seul moyen de vaincre ce dilemme, d‘être au centre de l’intégration européenne et le Premier ministre l’a clairement dit c’est d’avoir un Etat fort”.

Jusqu‘à présent, la Pologne a été largement épargnée par la crise avec de bons résultats économiques ces quatre dernières années.

Donald Tusk s’est dit déterminé à ramener le déficit public sous le seuil de 3% du PIB en 2012 et à 1% d’ici la fin de 2015.