DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne en crise réfléchit avant les législatives

Vous lisez:

L'Espagne en crise réfléchit avant les législatives

Taille du texte Aa Aa

Journée de réflexion en Espagne à la veille des législatives. Les conservateurs de Mariano Rajoy courent à une victoire écrasante selon les sondages, qui prédisent une majorité absolue au Parti populaire.

Moins d’empressement dans le camp socialiste, au pouvoir depuis sept ans : son chef de file, l’ancien ministre de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba a peu de chances d‘éviter à son parti une défaite historique.

36 millions d‘électeurs sont appelés à trancher ce dimanche, au terme d’une campagne sans suspense. Tous ont à l’esprit la crise économique.

“J’ai vécu sous Franco, puis sous la démocratie, j’ai connu un gouvernement socialiste puis l’Union démocratique du centre, confie un Madrilène. Mon expérience me fait dire que les socialistes ont toujours laissé l’Espagne sans le sou. J’ai vécu tout cela. Donc j’espère que ceux qui seront élus arrangeront les choses, comme ils l’ont fait par le passé.”

“Qu’importe le vainqueur, dit une retraitée désabusée. Parce que nous ne sommes pas ceux qui gouvernent, nous sommes gouvernés par l‘étranger, par les banques étrangères, par les multimillionnaires étrangers, par madame Merkel et monsieur Sarkozy, Pierre, Paul ou Jacques…”

“N’oublions pas que le parti populaire est né de l’Alliance populaire de Franco, rappelle une quinquagénaire. Les conservateurs sont soutenus par les multinationales et les banques. Donc je panique.”

Quelques indignés se sont retrouvés ce samedi dans les grandes villes du pays. Dans une société gangrénée par un taux de chômage record de 21,5%, les Espagnols sont plus enclins pour s’en sortir, à parier sur la grande loterie de Noël que sur leurs dirigeants politiques.