DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : heurts meurtriers avec la police

Vous lisez:

Egypte : heurts meurtriers avec la police

Taille du texte Aa Aa

Les combats s’intensifient au Caire pour le contrôle de la place Tahrir.

La police a de nouveau chargé, ce dimanche, les manifestants qui occupent depuis plusieurs jours ce haut lieu de la révolte contre le régime Moubarak.

Bilan : 11 morts au moins, dont plusieurs par balles réelles.

Vers 17 heures locales, les policiers anti-émeutes ont brièvement repris la place, brûlant les biens des manifestants.

La contestation a pour objectif la restitution du pouvoir aux civils. L’Egypte est dirigée depuis plus de neuf mois par le Conseil suprême des forces armées, sous la houlette du maréchal Tantaoui, ministre de la Défense d’Hosni Moubarak pendant vingt ans. Le pouvoir sera rendu aux civils une fois un nouveau président élu. Aucune date n’a été fixée pour la présidentielle.

Dans la soirée, les manifestants avaient regagné le terrain perdu à coups de cocktails molotovs.

Des affrontements ont aussi éclaté à Alexandrie à l’issue des funérailles d’un jeune homme tué la veille. Manifestations également à Suez et Ismaïlia.

En dépit de ces violences, l’administration militaire assure que les législatives commenceront bien comme prévu le 28 novembre.