DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne vers l'alternance à droite

Vous lisez:

L'Espagne vers l'alternance à droite

Taille du texte Aa Aa

Quelle sera l’ampleur de la victoire de la droite en Espagne ? Telle est la principale inconnue du scrutin anticipé d’aujourd’hui. Quelque 36 millions d‘électeurs sont appelés aux urnes pour renouveler les deux chambres du Parlement. Les bureaux de vote ont ouvert à 9 h ce matin et fermeront à 20 h.

Mariano Rajoy, le chef du Parti populaire, le grand parti de droite, devrait donc devenir le nouveau chef du gouvernement. S’il obtient une majorité absolue comme le prédisent les sondages, il pourra gouverner seul, sans alliances avec les partis nationalistes régionaux comme c‘était le cas jusqu‘à présent avec les socialistes.

Le candidat du PSOE, Alfredo Perez Rubalcaba a eu bien du mal pendant la campagne à se différencier de José Luis Zapatero, rendu KO par le marasme économique et ses mesures d’austérité très impopulaires.

Hier soir, les Indignés ont à nouveau donné de la voix. Plusieurs centaines d’entre eux étaient rassemblés à la Puerta del Sol, la grande place au centre de Madrid pour protester contre les deux principaux partis, “esclaves” selon eux des banques et des places financières.