DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : l'armée refuse la démission du gouvernement

Vous lisez:

Egypte : l'armée refuse la démission du gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Après 3 journées d’intenses violences qui ont fait des dizaines de morts, la colère des manifestants égyptiens semble avoir été entendue au plus haut de l‘état. Le gouvernement intérimaire mis en place au lendemain de la chute de Hosni Moubarak vient en effet de remettre sa démission aux généraux.

Problème : les militaires refusent pour le moment d’y donner suite alors que les premières élections législatives libres de l’après-Moubarak sont censées se tenir le 28 novembre prochain.

Depuis samedi, les Egyptiens occupent à nouveau la place Tahrir du Caire, qui avait eu raison de l’ancien régime, réclamant cette fois la démission du Conseil suprême des forces armées.

Femmes et hommes, jeunes pour la plupart, les manifestants continuent de converger vers la place, malgré le va-et-vient des ambulances et les affrontements qui se multiplient tout autour.

Acclamée pour ne pas avoir tiré sur les manifestants lors de la révolution, l’armée est accusée de s’accrocher au pouvoir et de reproduire le système répressif de l’ancien régime.