DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Élections espagnoles : un triomphe pour la coalition indépendantiste basque Amaiur

Vous lisez:

Élections espagnoles : un triomphe pour la coalition indépendantiste basque Amaiur

Taille du texte Aa Aa

C’est un triomphe pour les indépendantistes basques de Amaiur. La toute nouvelle coalition a obtenu 7 sièges au parlement national espagnol, un score qui lui permet même de former un groupe parlementaire.

Amaiur est devenue la 5è force politique du pays.

Après 15 années d’absence, la “gauche nationaliste” basque fait un retour en force à Madrid.

“Nous serons là-bas à nouveau. Comme disent les gens de Monteagudo, de Navarre, Álava, Bizkaia, Gipuzkoa, nous irons là-bas pour défendre nos droits et notre culture”, a déclaré le leader d’Amaiur Sabino Cuadra.

En 2002, le Parlement espagnol avait fait passer une loi pour demander à la justice de déclarer le parti Batasuna illégal. A l’époque, cette formation regroupait la mouvance indépendantiste basque et était considérée comme le bras politique de l’ETA.

Depuis son interdiction officielle l’année suivante, Batasuna a boycotté les institutions de l’État espagnol.

Le vent tourne en mai dernier lors des elections municipales.

En pleine trêve de l’ETA et alors que l’organisation est très affaiblie, la gauche indépendantiste, sous la bannière de Bildu, crée la surprise en devenant la deuxième force politique au Pays Basque.

La gauche indépendantiste a mis la pression sur l’ETA pendant un an pour qu’elle mette fait à la violence.

Le 20 octobre l’ETA annonce la fin définitive de la lutte armée. Le 10 novembre, elle se dit prête à s’engager sur la voie du désarmement.

Pour la première fois depuis la restauration de la démocratie en Espagne, ces législatives se sont déroulées sans menace terroriste de l’ETA.

Ce qui a fortement pesé sur les résultats de Amaiur selon cet électeur de Bilbao : “Je crois qu’Amaiur a gagné parce qu’ils ont cherché à obtenir la paix. C’est pour ça qu’ils ont eu autant de voix. J’aurai préféré que ce soit le PNV, mais c’est comme ça”.

Le PNV, Parti Nationaliste Basque, longtemps aux commandes du gouvernement basque a récolté plus de voix qu’Amaiur, mais ce dernier obtient un député de plus à la faveur de la loi électorale.

Beaucoup d‘électeurs ont choisi Amaiur rassurés par la présence de partis modérés dans la coalition.

“Nous allons exiger le droit du Pays Basque à décider librement son futur”, Jon Inarritu, Amaiur