DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne bascule à droite

Vous lisez:

L'Espagne bascule à droite

Taille du texte Aa Aa

Il ne reste plus désormais que trois gouvernements de gauche en Europe.

La victoire du Parti Populaire et la débâcle des socialistes aux législatives sont historiques. Ce déséquilibre gauche droite est du jamais vu depuis les années 70 en Espagne.

Le probable chef du futur gouvernement Mariano Rajoy attendait ce moment depuis sept ans. Mais en ces temps de crise, la tâche s’avère être titanesque.

C’est pourquoi Mariano Rajoy a demandé hier à la foule de ces sympathisants de continuer à le soutenir. “Nous ferons face à des moments difficiles, mais nous avons le désir, le courage, la volonté, la force et le soutien nécessaire pour former un gouvernement qui représentera tous les Espagnols.”

La nouvelle assemblée comptera 186 députés pour le PP, 110 pour les socialistes. C’est 50 de moins que dans la dernière assemblée.

On note la montée en puissance des petits partis comme Izquierda Unida, la gauche unie, ou le parti nationaliste catalan modéré, CIU. On note aussi la percée du nouveau parti indépendantiste basque Amaiur, avec 7 députés, dans un climat apaisé après la fin de la lutte armée de l’ETA.

Le candidat des socialistes Alfredo Perez Rubalcaba a salué la victoire du PP et a convoqué un congrès extraordinaire du PSOE. Il a déclaré que son parti sera une opposition responsable ayant le sens de l’intérêt du pays. L’Espagne se trouve au bord de la récession et les marchés financiers attendent de nouvelles mesures économiques.