DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Papademos à Bruxelles : le gouvernement fera son travail

Vous lisez:

Papademos à Bruxelles : le gouvernement fera son travail

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau Premier ministre grec tente de rassurer à Bruxelles. L’urgence pour Lucas Papademos, c’est d’obtenir le déblocage d’une tranche d’aide de huit milliards d’euros. Mais ses partenaires européens veulent un engagement écrit sur l’austérité et les réformes, engagement toujours refusé par les conservateurs grecs.

“ Les dirigeants des partis qui soutiennent le gouvernement ont déjà exprimé leur engagement en acceptant la mission du gouvernement et en votant la confiance, ce qui implique la confiance dans le gouvernement pour qu’il mène à bien les tâches qui l’attendent “ , a-t-il expliqué.

Faute d’assurances écrites de la part des plus réfractaires, le président de la Commission a réclamé du concret :

“ Ce qu’il faut faire maintenant, c’est nous concentrer sur la mise en application. Moins de politique et plus d’engagement, de mise en application, c’est ce qu’il faut. “

Mais à en croire l’expert Zsolt Darvas de l’institut Bruegel, Athènes a pour l’instant peu de chances d’encaisser les 8 milliards qui lui sont nécessaires pour ne pas faire défaut dans les semaines qui viennent :

“ Je pense que le fait qu’il n’ait pas de garanties actuellement peut compromettre les discussions. Sans cette accord écrit, aucune somme d’argent ne sortira d’Allemagne, et nous savons que rien n’est possible sans l’Allemagne en Europe.”

Notre correspondant, Paul Hackett, de conclure : “ les hauts gradés de l’Union européenne disent apprécier le message du nouveau Premier ministre grec. Mais la réalité, c’est Lucas Papademos a besoin du soutien écrit de tous ses partenaires de coalition pour pouvoir apaiser la crainte qui fait tressaillir la zone euro, la crainte de voir la Grèce renoncer à ses promesses. “