DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Égypte : L'armée cède en partie aux revendications des manifestants

Vous lisez:

Égypte : L'armée cède en partie aux revendications des manifestants

Taille du texte Aa Aa

Après trois jour de violentes manifestations, le pouvoir militaire égyptien annonce la tenue d’une élection présidentielle avant le mois de juillet, et non plus en 2013, et la formation dans les jours qui viennent d’un gouvernement de salut national.

Dans un discours à la nation, le Maréchal Hussein Tantaoui, qui dirige de facto le pays depuis la chute d’Hosni Moubarak, a répété que l’armée n’avait nullement l’intention de conserver le pouvoir : “L’armée ne veut pas le pouvoir; elle met les intérêts du peuple au-delà de toutes considérations. Elle est tout à fait prête à remettre les responsabilités immédiatement, si le peuple le souhaite, à travers un référendum populaire”.

Les manifestants de la place Tahrir accusent l’armée de voler la révolution aux Égyptiens. Les affrontements de ces derniers jours avec les forces de l’ordre ont fait une trentaine de morts.