DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : le gouvernement veut démissionner, l'armée toujours sous pression

Vous lisez:

Egypte : le gouvernement veut démissionner, l'armée toujours sous pression

Taille du texte Aa Aa

Situation de crise très grave en Egypte à une semaine des élections législatives. Les manifestations et les combats continuaient ce matin dans le centre du Caire, il y a eu trente morts ces derniers jours. D’autre part le gouvernement de transition a annoncé qu’il démissionnait, mais l’armée, sous pression des manifestants, refuse cette démission selon la télévision égyptienne.

C’est dans ce contexte très difficile qu’une nouvelle grande manifestation doit avoir lieu aujourd’hui place Tahrir.

“Nos demandes sont simples : d’abord, réformer la constitution. Ensuite, que le cabinet quitte le pouvoir. Enfin, nous voulons un gouvernement civil.”

Le Conseil militaire, dirigé par le maréchal Tantaoui, un homme largement vu comme un pilier du régime du président déchu Hosni Moubarak, appelle les partis politiques au dialogue pour sortir de la crise.

D’autant que les législatives doivent avoir lieu dès lundi prochain. Mais l’armée tiendra t-elle jusque là, et pendant les inévitables tractations politiques qui vont suivre le scrutin ?

Les Frères musulmans, qui se sont mis en retrait récemment et ne manifestent pas aujourd’hui, sont les favoris de l‘élection. Ils sont les seuls pour l’instant à avoir répondu à l’appel au dialogue de l’armée égyptienne et une réunion doit avoir lieu aujourd’hui.