DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bouclier antimissile : Moscou riposte et menace

Vous lisez:

Bouclier antimissile : Moscou riposte et menace

Taille du texte Aa Aa

La tension monte entre Moscou et Washington sur les questions de défense, notamment autour du déploiement du bouclier antimissile de l’OTAN. Le président russe, Dmitri Medvedev a menacé aujourd’hui de déployer des missiles Iskander dans l’enclave russe de Kaliningrad si les Etats-Unis ne faisaient pas de concessions sur le sujet.

“Nous ne fermerons pas la porte pour continuer les pourparlers avec les Etats-Unis et l’Alliance Atlantique sur les questions de défense anti-missile”, a assuré le chef du Kremlin. Il ajouté toutefois que “si les autres mesures ne sont pas suffisantes, la Fédération de Russie déploiera dans l’ouest et dans le sud du pays des systèmes offensifs modernes, qui garantiront la destruction des installations européennes de la défense antimissile des Etats-Unis”.

La Roumanie, la Turquie, la Pologne et plus récemment l’Espagne ont officialisé leur participation à ce système anti-missile.

Moscou exige d’y être associé ou à défaut de recevoir des garanties que celui-ci ne vise pas sa capacité de dissuasion. Selon Washington, le bouclier anti-missile vise principalement à prévenir la menace balistique venue d’Iran.

En mars 2009, les chefs de la diplomatie américain et russe se disaient enclins à coopérer sur la question du désarmement. Aujourd’hui cette époque semble bel et bien révolue.