DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La honte du Bundestag sur fond de scandale néo-nazi

Vous lisez:

La honte du Bundestag sur fond de scandale néo-nazi

Taille du texte Aa Aa

“Nous avons honte que l’Etat fédéral allemand et les renseignements n’aient pas été capables de stopper, ou même d‘élucider des crimes prémédités et perpetrés durant près de dix ans.” Les propos du président du Bundestag, Norbert Lammert, sont sans équivoque après la découverte d’une cellule terroriste d’extrême droite.

Fait rarissime, tous les partis du parlement ont exprimé d’une seule voix leur condamnation, y compris la porte-parole des Verts Renate Künast :

“En Allemagne, certains doivent se dire que les institutions sont aujourd’hui aveugles, ou bien qu’elles refusent de voir ce qui se passe. Et j’en ai également honte.”

De plus en plus de voix s‘élèvent pour demander l’interdiction du NPD, le parti d’extrême droite. Inacceptable pour les néo-nazis qui ont manifesté samedi à Remagen.

L’Allemagne a été choquée par la découverte, il y a une dizaine de jours, d’une cellule néo-nazie soupçonnée d’avoir tué par xénophobie huit Turcs et un Grec, entre 2000 et 2006, ainsi qu’une policière en 2007.