DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Répression en Syrie : la crise humanitaire menace

Vous lisez:

Répression en Syrie : la crise humanitaire menace

Taille du texte Aa Aa

Alors que la répression se poursuit en Syrie, le quotidien de la population est chaque jour plus difficile. Comme ici à Homs, haut lieu de la contestation, où l’armée a coupé les télécommunications et l’approvisionnement, notamment en carburant. Des files interminables se forment aux pompes à essence de la ville assiégée.

Pour l’Union européenne, il y a urgence. Bruxelles veut entamer des discussions avec l’opposition syrienne. La France parle de mettre en place des couloirs humanitaires.

Dans les camps de Turquie, les soldats syriens qui ont fait défection se retrouvent et s’organisent.

“Nous demandons la mise en place d’une zone tampon du côté syrien de la frontière, dit un capitaine, cela permettrait d’accélérer notre progression et porterait un coup sérieux à l’armée syrienne.”

La Turquie est favorable à un changement de régime en Syrie. Pour la première fois mardi, le premier ministre Erdogan a explicitement appelé le président Bachar al-Assad à démissionner.

La Ligue arabe se réunit aujourd’hui pour prendre des sanctions économiques contre Damas.