DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : la révolution de l'évolution

Vous lisez:

Rétromachine : la révolution de l'évolution

Taille du texte Aa Aa

Le 24 novembre 1859, Charles Darwin publie De l’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle, un ouvrage scientifique qui allait transformer les fondements de la biologie et bouleverser la conscience que l‘Être humain a de lui-même, fondée sur la Bible depuis des siècles. Jouissant d’un grand crédit dans les cercles scientifiques, Darwin apporte enfin des preuves. Sa théorie repose largement sur les observations et les travaux qu’il a effectués durant sa participation à l’expédition du Beagle. Affrété en 1831, ce navire a effectué un voyage scientifique dans l’hémisphère sud. Ainsi durant plus de 5 ans, le scientifique a arpenté des contrées aussi reculées que les Iles Galápagos, l’Amérique du sud et l’Australie pour exercer ses talents de naturaliste.
Dans une société largement empreinte de religion et acquise aux théories créationnistes, la gestation du livre sera longue, soit plus de vingt ans. Sa thèse la plus novatrice et révolutionnaire a été d’avancer que toutes les espèces, y compris les humains, sont le résultat d’une évolution basée sur une sélection naturelle. Au sein d’une espèce donnée, seuls certains individus, “les plus forts”, les mieux adaptés à leur environnement, parviennent à se reproduire et transmettent leur patrimoine génétique à leur descendance. Toutes les espèces évoluent et s’adaptent constamment à leur environnement. Les théories de Darwin ont-elles même évolué depuis le milieu du XIXe siècle, mais elles restent encore aujourd’hui au cœur de la biologie moderne.

D’autres 24 novembre : le calendrier républicain remplace le calendrier grégorien en France (1792); le FBI ouvre sa division de police scientifique à Washington DC (1932); Jack Ruby tue Lee Harvey Oswald, le principal suspect du meurtre de John F. Kennedy (1963).

Nés un 24 novembre : le britannique William Webb Ellis, inventeur désigné du rugby (1806), le peintre français Henri de Toulouse-Lautrec (1864), le gangster américain Lucky Luciano (1897), l’acteur français Thierry Lhermitte (1952), le réalisateur serbe Emir Kusturica (1954),le comédien français Alain Chabat (1958).