DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe face à l'indépendantisme

Vous lisez:

L'Europe face à l'indépendantisme

Taille du texte Aa Aa

Josep, Catalogne :

“Selon la plupart des sondages, l’indépendantisme ne cesse de monter dans certaines nations de l’Union européenne comme l’Ecosse, la Catalogne, le Pays Basque et la Flandre belge. L’Union européenne pourrait-elle reconnaître ces nouveaux Etats ?

Kris Deschouwer, professeur de sciences politiques à la Libre univerité de Bruxelles :

“Eh bien au départ, ce n’est pas une question pour l’Union européenne. L’Union européenne est une union d’Etats membres et ce qui se passe dans les Etats membres ne concerne que les Etats membres. Si ces pays veulent se réorganiser, libre à eux. Maintenant si l’une de ces nations devient indépendante, cela deviendra alors l’affaire de l’Union européenne.

L’Union européenne devra alors décider si ces nouveaux Etats peuvent adhérer, et pour cela il y a des procédures classiques, il faut vérifier si ils peuvent répondre aux droits et obligations de l’Union, ce que l’on appelle l’acquis communautaire, ce qui déterminera s’ils peuvent devenir de membres de plein droit de l’Union et même potentiellement entrer dans la zone euro.

Je peux imaginer que l’Espagne ne serait pas très heureuse si l’Ecosse devenait indépendante, tout comme le Royaume Uni ne serait pas heureux de voir la Catalogne prendre son indépendance. Disons que les autres Etats membres pourraient être effrayés à l’idée d’une contagion, et que si cela fonctionne pour une de ces nations, cela marchera aussi pour les autres. C’est donc une question de politique entre les Etats membres, cela concerne moins l’Union européenne en tant que telle.”