DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rôle de la BCE : l'Allemagne va-t-elle assouplir sa position ?

Vous lisez:

Rôle de la BCE : l'Allemagne va-t-elle assouplir sa position ?

Taille du texte Aa Aa

Malgré les appels en provenance du gouvernement français notamment; à Strasbourg il n’a pas été question de l’investissement plus important de la BCE sur le marché secondaire de la dette pour alléger le fardeau financier des pays en difficultés. Comme il n’a pas été non plus question des euro-obligations présentées mercredi par la Commission européenne. Il y a un refus de la part

de l’Allemagne d’explorer ces deux sujets tant que la nécessité de la discipline budgétaire des Etats membres de la zone euro ne sera pas inscrite dans les traités européens. Berlin pourtant présente une dette cumulée qui est la plus importante de la zone euro suvie par l’Italie et la France.

“Nous avons besoin que la BCE intervienne à une plus large échelle pour stabiliser le marché obligataire secondaire qui est très tendu, explique Stefano Micossi, professeur au collège de l’Europe à Bruges. Et vous ne pouvez faire ça que si la Banque centrale européenne émet des obligations garanties simultanément par tous les Etats membres”.

Après l‘émission d’obligations manquée par Berlin mercredi, qui constitue un véritalbe signal d’alarme pour certains, le temps est peut-être venu pour le gouvernement Merkel d’asssouplir sa position au risque de voir la crise toucher à son tour le financement de sa dette. Peut-être assisterons-nous à cet assouplissement de la position allemande sur la BCE et les euro-obligations après le sommet européen du 9 décembre ?