DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La nuit et l'arrêt du train ne découragent pas les antinucléaires

Vous lisez:

La nuit et l'arrêt du train ne découragent pas les antinucléaires

Taille du texte Aa Aa

Empêcher à tous prix le train de rentrer chez eux, en Allemagne, c’est le combat de ces militants écologistes. Le convoi de déchets nucléaires est l’objet de toutes les attentions depuis son départ mercredi de Normandie, en France.

La police surveille jalousement ses 11 wagons à destination de Gorleben, en Allemagne.

Le convoi de déchets hautement radioactifs est stoppé depuis hier matin neuf heures et demie à Rémilly, en Moselle. L’objectif des autorités des deux pays : brouiller les pistes, pour dérouter les militants. Alors deux itinéraires sont à l‘étude, et le train peut repartir à tous moments, un départ surprise.

Ce tout dernier convoi radioactif entre l’usine de retraitement française et le site de stockage allemand aura mobilisé 21 000 membres des forces de l’ordre, et beaucoup de conviction du côté des antinucléaires.