DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Caire : manifestation de la "dernière chance"

Vous lisez:

Le Caire : manifestation de la "dernière chance"

Taille du texte Aa Aa

Au grand dam des protestaires, c’est un cacique de l’ancien régime qui vient d‘être nommé premier ministre en Egypte, pour pallier à la démission du gouvernement intérimaire.

Kamal el-Ganzouri, qui avait déjà occupé cette fonction à la fin des années 1990, se voit ainsi confier les pleins pouvoirs par l’armée, à 3 jours seulement des premières élections législatives libres de l’après-Moubarak.

Une nomination loin de satisfaire les milliers d’opposants réunis sur la place Tahrir du Caire pour la traditionnelle prière du vendredi, et qui réclament toujours le départ immédiat de l’armée et la nomination d’un gouvernement de salut national.

Une manifestation de la “dernière chance”, comme on la qualifie déjà là-bas, à laquelle ont pris part certaines personnalités comme l’ancien directeur général de l’AIEA. Avant cette nomination, il était lui aussi considéré comme un potentiel Premier ministre du futur gouvernement de transition.

Mohamed El Baradei qui ne cache d’ailleurs plus ses ambitions pour la présidentielle de juin prochain.